Le paradoxe de la Fonction publique

Publié le 28.01.21

Voir l’article original

La reconnaissance faciale est un marché en pleine expansion sur lequel l’Europe n’est pas suffisamment présente. Pour éviter de tomber dans un fantasme orwellien, il est nécessaire et urgent de mener une réflexion pour encadrer juridiquement ses usages. Par Jean-Michel Arnaud, Vice-président de Publicis Consultants et Directeur des publications de l’Abécédaire des institutions.

Voir l’article original