Augmentation des seniors : un défi à relever

Février 2015

Voir l’article original

En 2030, la France comptera 20 millions de seniors, soit un tiers de sa population. Le nombre de personnes autonomes âgées de plus de 85 ans augmentera, quant à lui, d’1,5 million. Ces évolutions, qui sont des conséquences positives des progrès de la médecine, n’en constituent pas moins un formidable défi pour notre société. Comment s’y préparer ?

 En plus de son coût budgétaire, estimé à 22 milliards d’euros par an, la dépendance implique de repenser nos politiques publiques. Alors que 90% des Français déclarent vouloir vieillir à domicile, seuls 6% des logements en France sont adaptés aux personnes âgées de plus de 65 ans. 2 millions de propriétaires, dont 830 000 ménages modestes aux pensions comprises entre 900 et 1 200 euros mensuels, auraient besoin de travaux d’adaptation dans leur logement. L’enjeu est d’autant plus crucial que 9 300 personnes âgées décèdent chaque année des suites d’une chute et qu’une place en maison de retraite coûte 2 892 eurospar mois, dont 1 800 euros à la charge du résident. En outre, c’est l’ensemble de l’aménagement urbain qui doit être repensé, dans un contexte où la moitié des piétons tués en ville ont plus de 65 ans. S’y ajoutent des enjeux liés à la lutte contre l’isolement, à la prévention de la dénutrition ou à l’équité budgétaire entre les territoires.

Le projet de loi pour l’adaptation de la société au vieillissement, adopté en première lecture le 17 septembre dernier à l’Assemblée nationale, tient compte de l’ensemble de ces problématiques. Son objectif ? Prévenir les conséquences de la perte d’autonomie, tout en développant de nouvelles activités économiques. D’ici 2020, l’économie du vieillissement, ou silver economie, pourrait représenter un chiffre d’affaires de 130 milliards d’euros, 300 000 emplois et 0,25 point de croissance. Déjà, de nombreuses innovations ont été mises au point pour répondre aux besoins des personnes âgées : vêtements antidouleur, semelles intelligentes, jeux vidéo stimulant la mémoire, tablettes au fonctionnement simplifié.

Longtemps considérée comme un frein à la compétitivité, la vieillesse s’impose désormais comme une richesse. À tel point que certains y voient l’occasion pour notre société de s’orienter vers un nouveau modèle fondé sur le partage, la sobriété et l’attention aux autres.

Voir l’article original